Le timbre, espace d’expression(s)
Du 13 au 21 mars 2021 - Semaine de la langue française et de la francophonie

Vous êtes ici

Illustrer des expressions françaises en lien avec les animaux, et cela de manière visible et lisible sur un timbre-poste, c’est le défi qu’a relevé Emmanuelle Houdart avec succès ! L’artiste a réalisé pas moins de 36 timbres sur le thème, dont 18 ont été convertis en quiz pour célébrer la Semaine de la langue française et de la Francophonie.

Une nouvelle devinette sera proposée deux fois par jour sur Twitter, et quatre séries de quatre devinettes sur Instagram.

 

Impatient ? Le quiz complet dans la vidéo ci-dessous !

 

Emmanuelle Houdart, artiste du sens et de la couleur

 

Pour La Poste, la Suissesse Emmanuelle Houdart a illustré des expressions idiomatiques liées au monde animalier à travers la création de plusieurs carnets de timbres : Sauter du coq à l’âne (2013), Prendre le taureau par les cornes (2015) et Être le dindon de la farce (2016). Elle a également conçu en 2014 un carnet sur le thème de l’odorat dans la série Les sens.

 

Auteure, illustratrice de livres principalement pour enfants, mais aussi pour la presse adulte et enfant, Emmanuelle Houdart anime également des ateliers au sein d’établissements scolaires. Ses dessins associent le merveilleux à l’épouvantable dans un univers imaginaire fascinant, singulier et envoûtant, composé de représentations narratives et de personnages dotés d’attributs symboliques.

 

Ses outils ? Des feutres à alcool et du papier bristol. Selon l’artiste, la couleur n’est pas dissociable du reste, elle fait partie de l’équilibre que l’on cherche en dessinant, équilibre des formes, équilibre dans l’espace de la feuille. Cet équilibre de la composition et des couleurs est primordial dans le cadre de la création d’un timbre-poste : « c’est une toute petite chose modeste, mais qui peut contenir toute la force et toute l’intensité d’une idée, idée qui va voyager ».