Fiches pédagogiques

Vous êtes ici

Les enseignants utilisent ces fiches pédagogiques téléchargeables pour préparer ou prolonger une visite au Musée. Très complètes, et illustrées, elles peuvent intéresser tous les publics, avec la médiation d’un adulte pour les jeunes enfants.

Histoire des boîtes aux lettres

Les boîtes aux lettres jaunes sont aujourd’hui des repères familiers au coin des rues, de même qu’il est devenu banal pour tout un chacun de relever son courrier. Or, il a fallu de nombreuses étapes et une histoire mufti séculaire pour relier expéditeur et destinataire. La boîte aux lettres constitue le point de départ de ce remarquable parcours. « La singulière chose qu’une boîte aux lettres : […] Toutes les passions humaines semblent se donner là comme un rendez-vous entre quatre planches ; c’est une Babel, langues, écriture, sentiments, esprit, tout se mêle s’entasse : puis tout se disperse pour voler dans toutes directions, […] et porter au loin l’étonnement, la joie, les pleurs et le repentir] » John Petit-Senn, Le fantasque n°45, 1833.
Read the article
Boite au lettres jaunes

La poste aux chevaux

Jusqu’à l’avènement du chemin de fer au milieu du xixe siècle, le cheval au galop fut le moyen le plus rapide de se déplacer et de transmettre des informations. À condition pour les messagers (appelés « courriers ») de pouvoir changer de cheval tout au long de leur parcours car « qui veut voyager loin, ménage sa monture » ! En effet, un cheval galopant en moyenne 20km/h a ensuite besoin d’un temps long de récupération. Il faut alors plusieurs chevaux pour parcourir les centaines de kilomètres qui séparent les grandes villes. Le système, permettant au cavalier d’échanger de relais en relais, un cheval fourbu contre un cheval frais, fut mis en place en France par le roi Louis XI vers 1476. Il est à l’origine de ce qui deviendra La Poste.
Read the article
Plateau 1: La conquête du territoire

Le timbre, une œuvre d’art à part entière

Vignette représentant l’affranchissement d’une lettre payée par l’expéditeur, le timbre-poste prend très vite une dimension artistique. En effet, véritable estampe en miniature, le timbre est un support de création dont le sujet est dessiné, photographié ou encore gravé, avant d’être imprimé et diffusé à des millions d’exemplaires. Son élaboration accorde une place centrale au geste artistique à travers l’intervention de dessinateurs et de graveurs tout au long du processus. Le timbre, objet artistique, se fait aussi le vecteur de toutes les formes d’art à travers les thématiques des programmes philatéliques célébrant l’histoire des arts et la culture.
Read the article
Panorama des timbres

Art postal et Mail Art

L’histoire postale est aussi une histoire de l’art qui traverse les courants artistiques. Ainsi, au XIXe siècle, l’essor de la correspondance voit l’émergence d’un espace de création tant pour les particuliers que pour les artistes « reconnus ». A travers l’envoi d’une lettre ou d’une carte postale, les expéditeurs de toute sorte se sont amusés avec les codes de l’administration, de l’agrément d’une enveloppe à la subversion d’un réseau d’artistes engagés. La Poste a su, parfois bien malgré elle, être le vecteur de créations s’affranchissant de ses conventions et une source d’inspiration unique pour les artistes détournant boîtes aux lettres ou sacs postaux. bienvenue au musée
Read the article
Plateau 3 : La Poste l'art et le timbre

Le courrier par tous les moyens !

Tout au long de son histoire, la Poste n’a eu de cesse d’adapter son organisation aux innovations techniques, soucieuse de toujours améliorer la vitesse d’acheminement de la correspondance et de répondre aux mutations de la société. De la malle-poste au TGV, de l’avion à la voiture électrique, elle a adopté les modes de transport les plus récents et les plus performants afin de mieux remplir sa mission de service public.
Read the article
Les transports

Télécommunications Postes, télégraphes et téléphones

La dématérialisation des messages fait aujourd’hui complètement partie de nos habitudes de communication, principalement numériques. Le désir d’échanger de manière rapide et sécurisée sur de longues distances existe dès les débuts de l’écriture mais il faut attendre en France la fin du XVIIIe siècle pour réussir à communiquer à distance sans l’intermédiaire d’un messager. Le télégraphe optique de Claude Chappe inaugure en 1793 l’histoire des télécommunications. Il est lui-même supplanté au milieu du XIXe siècle par le télégraphe électrique. Avec le XXe siècle et la fulgurance des progrès techniques, téléphone puis ordinateur bouleversent les échanges. La Poste qui fut PTT, Postes, télégraphes et téléphones, eut un rôle majeur dans l’accompagnement de ces changements.
Read the article
Télégraphe de Chappe

La Poste dans les airs

La poste aérienne naît de l’urgence et du besoin impérieux de communiquer avec l’extérieur lors du siège de Paris pendant la guerre franco-allemande de 1870-71. La voie des airs est alors une des seules praticables, et le courrier s’envole par ballons et pigeons voyageurs. Dans les années 1910, les débuts de l’aviation ouvrent une ère nouvelle pour le transport des correspondances avec l’idéal constant d’un acheminement toujours plus rapide. Ce sera, après la Première Guerre mondiale, la grande épopée de l’Aéropostale aux acteurs légendaires : Mermoz, Saint-Exupéry, Guillaumet... Sans oublier son initiateur Pierre-Georges Latécoère. Cette aventure permet la mise en place d’un service d’exploitation aérien, utilisé par la Poste via différentes compagnies d’Air France à Europ Airpost jusqu’aux années 2000.
Read the article
Aéropostale

Voilà le facteur !

« C’est le privilège des facteurs. Ils connaissent le nom de tout le monde et personne ne connaît le leur » Marcel Pagnol Les messagers sont aussi anciens que l’histoire de la lettre. A pied puis à cheval, ils ont sillonné les routes de France pour acheminer les dépêches. Toutefois, il faut attendre les XVIIe puis XVIIIe siècles pour que soit mis en place un service de distribution du courrier à l’intérieur même des villes. C’est la naissance du « facteur », du latin factum (celui qui fait). Facteur de ville, facteur rural, fonctionnaire puis salarié, le facteur est entré dans la culture populaire et compte parmi les personnalités préférées des Français. Le métier, s’il reste centré sur ses missions principales de tri et de distribution, a beaucoup évolué dans un contexte de transformation des moyens de communication au profit du numérique.
Read the article
Uniformes de facteurs