Histoire de La Poste

Vous êtes ici

De la Poste aux chevaux à l’actuel Groupe La Poste, chronologie des principales évolutions postales : activités/métiers, administration, lois et tarification.

SOMMAIRE


ANCIEN RÉGIME (AVANT 1789) - PRÉMICES D’UN MONOPOLE D’ÉTAT [accès direct]

PÉRIODE RÉVOLUTIONNAIRE - SOCLAGE LEGISLATIF [accès direct]

XIXe SIÈCLE - MODERNISATION ET EXTENSION DES SERVICES [accès direct]

XXe SIÈCLE - LE COURRIER AU PLUS HAUT [accès direct]

XXIe SIÈCLE - RÉORIENTATIONS STRATÉGIQUES [accès direct]

 

Note : les textes soulignés ci-dessous ne sont pas des liens hypertexte, mais des faits marquants.

ANCIEN RÉGIME (AVANT 1789)

PRÉMICES D’UN MONOPOLE D’ÉTAT

 

Vers 1476

Création par Louis XI de la Poste aux chevaux.

1533

Guide des chemins de France par Charles Etienne, premier guide des routes françaises.

1627

Publication du premier tarif des lettres. Pierre d'Alméras, contrôleur général des Postes et relais, qui réglemente le transport des fonds acceptés par le service des Postes : aux origines du mandat-poste !

1672

Création par Louvois de la Ferme des Postes, dont le premier bail est attribué à Lazare Patin.

1673

Arrêt du conseil d´État protégeant le fermier contre les atteintes portées à son privilège.

1681

Les deux arrêts du Conseil du Roi du 18 juin et 29 novembre 1681, en tentant de mettre un terme à la fraude aux droits du fermier, consacrent l´existence et le contenu du monopole postal, même si celui-ci doit encore subir une certaine concurrence légale.

1708

Naissance du premier Livre de Poste, guide des itinéraires postaux à destination du public.

1719

Lettres patentes* réunissant les baux des messageries de l´Université et de la Ferme des Postes, marquant ainsi la disparition du principal concurrent à l´institution officielle.

* Lettres patentes : Sous l'Ancien Régime, décision royale exprimant la volonté du roi en tant que législateur, sous forme de lettre ouverte, scellée du grand sceau et contresignée par un secrétaire d'État, qui accorde ordinairement une faveur au destinataire.

1758 - 1760

Après avoir obtenu les lettres patentes du roi, Piarron de Chamousset crée la « Petite Poste » de Paris (qui qualifie les boîtes aux lettres de rue disséminées dans la capitale, en opposition à la Grande Poste qui désigne le bureau), service d'utilité publique voué à la collecte (par les boîtes aux lettres) et à la distribution (par les facteurs) du courrier à destination et en provenance de Paris intra-muros.

Le modèle sera décliné dans d'autres grandes villes du royaume (Bordeaux, Lyon, Nantes, Rouen, Nancy, Strasbourg, Marseille et Lille) avec succès, les Petites Postes sont réunies dans la Grande en 1780.

1759

Déclaration royale qui établit un nouveau tarif pour les lettres et offre au public la faculté de faire charger ses lettres* et papiers sans déclarations de la valeur incluse, à condition de payer le double du prix ordinaire.

* En termes postaux, « charger une lettre ou un paquet » signifie qu'on y insère des billets de banque ou des valeurs en le déclarant au bureau de poste envoyeur.

1771

Une ordonnance royale autorise l’ouverture d’un objet de correspondance dont on ne sait pas trouver le destinataire, en présence de trois responsables des Postes : c’est l’origine du service des rebuts postaux.

1777

Un arrêt du conseil d´État transforme la Ferme des Postes en régie intéressée, une forme d'exploitation dans laquelle la collectivité territoriale passe un contrat avec un professionnel pour faire fonctionner un service public.

1781

Réunion des Petites Postes à la Poste royale.

1786

  • Rétablissement de la Ferme des Postes au profit de Joseph-Bazile Poinsignon.
  • Arrêt du conseil qui détermine clairement la responsabilité de l´administration en distinguant les valeurs cotées et les chargements.

 

REMONTER AU SOMMAIRE

PÉRIODE RÉVOLUTIONNAIRE (JUSQU´AU PREMIER EMPIRE)

SOCLAGE LEGISLATIF

 

JUIN 1790

L´Assemblée Constituante supprime les crédits affectés au Cabinet noir*.

* Cabinet noir : service de renseignement chargé de l'inquisition postale et de cryptographie. Le cabinet noir interceptait pour le compte des gouvernants de nombreuses correspondances, afin de repérer et censurer les opposants politiques, et s'informer des courriers diplomatiques ou militaires.

AOÛT 1790

Les employés des Postes doivent faire le serment de respecter le secret des correspondances.

 JUILLET 1791

Décret sur le secret et l´inviolabilité des lettres.

AOÛT 1791

Nouveau tarif des lettres, calculé selon le poids et la distance parcourue. Ce tarif sera ensuite révisé tous les six mois.

SEPTEMBRE 1791

Un article punissant la violation du secret des correspondances est inséré dans le projet de code pénal proposé à l´assemblée.

MAI 1793

  • Suppression effective du bail des Messageries et de celui de la Poste aux lettres.
  • Un décret autorise la saisie et l´ouverture des lettres destinées à des émigrés.

AVRIL-JUILLET 1793

Mise en place de la Régie nationale des Postes. Le directoire est transformé en administration nationale des Postes et Messageries dirigées par neuf administrateurs.

JUIN 1794

L´administration nationale des Postes et Messageries, telle que définie en avril-juin 1793, est supprimée et remplacée par trois agences de Poste aux lettres, Poste aux chevaux et Messageries.

OCTOBRE 1794

Loi supprimant les restrictions qui entravaient la liberté des messageries et autorisant tout particulier à conduire ou à faire conduire librement les voyageurs, les ballots, paquets et marchandises.

MAI 1795

Suppression de la commission des Transports, Postes et Messageries.

JUIN 1795

Arrêté supprimant les agences des Postes et messageries et les remplaçant par une administration générale des Postes et Messageries.

OCTOBRE 1795

Article 638 du code des délits et des peines du 3 brumaire an IV relatif à la violation du secret des lettres. Il y est notamment indiqué que « quiconque sera convaincu d'avoir volontairement et sciemment supprimé une lettre confiée à la poste, ou d'en avoir brisé le cachet et violé le secret, sera puni de la peine de la dégradation civique ».

JANVIER 1796

Arrêté du Directoire qui ordonne la saisie des lettres en provenance ou à destination des pays occupés par les Chouans.

SEPTEMBRE 1797

La loi de finances décide de l´affermage* de la Poste aux lettres, et de la suppression des franchises et contreseings.

* Affermage : Type de contrat de délégation d'exploitation par lequel le contractant s'engage à gérer un service public, à ses risques et périls, contre une rémunération versée par les usagers.

DÉCEMBRE 1797

Le Directoire tente par un arrêté relatif au transport des lettres et journaux par une autre voie que celle de la poste de mettre un terme à la fraude, surtout celle des entrepreneurs de voitures libres.

AOÛT 1798

Devant la persistance de la fraude, un nouvel arrêté réitère les dispositions de l´arrêté de décembre 1797.

DÉCEMBRE 1799

La Ferme des Postes est remplacée par une régie intéressée composée de cinq administrateurs surveillés par un commissaire du gouvernement.

JUIN 1801

Arrêté qui consacre le monopole postal et réitère les dispositions précédemment émises à ce sujet.

AVRIL 1802

Établissement d´un tarif pour les correspondances maritimes et coloniales.

MAI 1802

  • Loi de finance qui modifie le tarif de la Poste aux lettres.
  • Abaissement de 7 à 6 grammes du poids de la lettre simple et augmentation du port des lettres lourdes.

MARS 1804

Création de la direction générale des Postes par arrêté des consuls du 28 ventôse an XII. Lavalette est nommé directeur général.

 

REMONTER AU SOMMAIRE

XIXe SIÈCLE

MODERNISATION ET EXTENSION DES SERVICES

 

1805

Un nouveau système de transmission postale plus rapide est mis en service : les estafettes (messagers chargés d'une dépêche).

1806

Nouveau tarif de la Poste aux lettres qui établit de nouvelles zones de taxation en raison des conquêtes territoriales.

1817

  • Régie intéressée de la Poste aux lettres remplacée par une régie simple : l´exploitation de la Poste aux lettres s´effectue ainsi au profit de l´État.
  • Ordonnance sur les franchises et contreseings : le service des mandats est étendu à l´ensemble du public.

1819

Devant l’impossibilité de conserver longtemps le nombre croissant de lettres au rebut, une ordonnance du 20 janvier prévoit le retour à l’expéditeur (lorsqu’on trouve mention), limite la durée de garde, et prépare la vente du contenu de l’objet postal au profit de la collectivité.

1827

Nouveaux tarifs et mise en service de cachets à date pour vérifier la qualité/durée de l´acheminement.

1829

Le premier service des lettres recommandées voit le jour : sa seule destination est Paris. Il sera étendu à tous les bureaux le 1er septembre 1844.

1830

À compter du 1er avril, la loi, dite « Sapey » (du 3-10 juin 1829) met en place un service de distribution et l´installation de boîtes aux lettres dans les campagnes pour lutter contre l´isolement des populations rurales. La poste fait usage de son premier navire à hélice : le Napoléon, reliant Toulon à la Corse.

1832

La loi du 21 avril rend le service rural journalier. La mesure ne sera effective, partout dans le pays, que dans les années 1863-1864.

1835

Antoine Conte, directeur des Postes, détermine la première tenue officielle des facteurs sans toutefois en imposer le port obligatoire.

1839

L´ordonnance royale du 25 décembre retient l´application du système décimal pour le calcul des distances entre les relais de poste. Les kilomètres remplaçant les lieues, les tarifs sont modifiés en conséquence. L´administration continue sa modernisation.

1842

Une circulaire en date du 25 octobre crée le grade de brigadier-facteur, chargé de la surveillance et de l´encadrement du service rural.

1845

Mise en service de bureaux de poste « ambulants » permettant le tri à bord de wagons des chemins de fer (sur la ligne Paris-Rouen, le 1er août).

1846

La loi du 3 juillet mentionne la suppression, à partir de janvier 1847, du décime rural fixe en vigueur depuis 1830 : le coût de la correspondance rurale baisse donc.

1848

Réforme postale abaissant le prix du port des lettres et créant le timbre-poste (le 6 mai 1840 en Angleterre) à l´effigie de Cérès, déesse des moissons. Dorénavant le prix de la lettre d´un poids donné est le même pour tous sur l´ensemble du territoire français (mise en service le 1er janvier 1849).

1853

Ordre de service du 11 juin mentionnant que l´administration des Postes tolère l´installation de boîtes aux lettres chez les particuliers selon des règles précises.

1855

La circulaire du 17 août d´Auguste Stourm renouvelle le genre de « l´almanach des Postes livret-calendrier » et autorise sa mise en vente au profit des facteurs, à l´occasion de la fin d´année. Le texte confirme celui d´Edouard Thayer datant du 15 décembre 1849.

1860

Loi du 10 mars qui organise le service postal en Algérie. Douze ans après l´instauration du timbre, la proportion de lettres affranchies à l´expédition (90 %) a été renversée face aux lettres taxées (10 %).

1864

Partenariat novateur entre Edouard Vandal, directeur général des Postes, et Victor Duruy, ministre de l´Instruction Publique, visant à introduire les rudiments postaux dans les programmes scolaires. Décret du 27 novembre qui applique le terme de « recette » pour désigner le bureau de poste ; les directeurs de bureau de poste deviennent receveur des Postes.

1870

Première utilisation d´une poste aérienne par ballons et pigeons voyageurs pendant le siège de Paris. Le 23 septembre, le ballon, le Neptune, avec 125 kg de courrier, s´envole pour atterrir trois heures plus tard à six kilomètres d´Évreux.

1873

Fermeture des derniers relais de poste et suppression de la Poste aux chevaux. La première carte postale est mise en circulation.

1874

Les bureaux de distribution des Postes sont transformés en recette simple de plein exercice.

1876

La France adhère le 1er janvier à l´Union générale des Postes, créée le 1er juillet 1875, et qui deviendra en 1878 l´Union Postale Universelle.

1877

La décision officielle de recruter des femmes pour les services postaux est prise : les femmes sont présentes dans les Postes depuis déjà près de deux siècles.

1879

Les administrations des Postes et des Télégraphes jusqu´alors séparées, mais réunies depuis 1878 sous une seule direction générale, sont érigées en un ministère des Postes et des Télégraphes ; Adolphe Cochery devient le premier ministre des P. et T.

1881

Création de la Caisse nationale d´épargne. Création du service des colis postaux et du service de recouvrement des effets de commerce.

1884

Mise en service généralisé des premières machines françaises à oblitérer le courrier (Machine Daguin).

1888

L´École professionnelle supérieure des Postes et Télégraphes est créée par le décret du 29 mars.

1892

Les envois contre remboursement sont acceptés.

1893

La Poste tolère l´emploi de bicyclette pour les facteurs, sans dédommagement financier, dans un premier temps.

1895

Décentralisation des services avec la création de douze directions régionales.

 

REMONTER AU SOMMAIRE

XXe SIÈCLE

LE COURRIER AU PLUS HAUT

 

1901

Création du corps des architectes des PTT. D'abord centralisé, il est régionalisé à partir de 1923 et contribue à nourrir la politique d'implantation, de création et de construction des bâtiments de l'administration sur tout le territoire jusqu'en 1973, année de sa dissolution.

1906 - 1909

Premières grandes grèves de facteurs, suivie de 300 révocations.

1910

Installation des premiers distributeurs automatiques de timbres-poste. Ceux-ci délivraient à l´époque un timbre à 0,10 F.

1912

Première expérience officielle de transport de courrier par avion par le lieutenant Nicaud, de Nancy à Lunéville.

1918

Création des chèques postaux.

1914 - 1918

À cause de la pénurie d´hommes disponibles, le métier de facteur est officiellement ouvert aux femmes, alors que certaines travaillaient déjà à cette tâche depuis le Second Empire.

1924

Mise en service des premières machines à affranchir.

1925

Loi qui officialise l’acronyme PTT afin de dénommer l’administration des civile des « Postes, Télégraphes, Téléphones ».

1926

Un service automobile de desserte des campagnes est créé ; la poste automobile rurale (P.A.R).

1927 - 1931

Épopée de l´Aéropostale : Daurat, Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry, etc.

1931

Par arrêté du 4 juin, un service social est créé au sein des PTT.

1935

Constitution d´une compagnie postale d´aviation pour la desserte intérieure : Air Bleu.

1939

Mise en place d´un réseau postal aérien de nuit sur tout le territoire métropolitain : la ligne Paris-Bordeaux-Pau et retour, établie le 10 mai par Didier Daurat.

1941

À partir du 3 août, la distribution du courrier le dimanche est supprimée. Les bureaux et les établissements postaux sont également fermés, à l´exception de certains bureaux de tri.

1945

Après la Seconde Guerre mondiale qui fait disparaitre la compagnie Air Bleu, relance du réseau postal aérien intérieur avec la création d’un département spécifique chez Air France, chargé de l’exploitation des lignes postales. Sous le nom de Centre d’exploitation postal métropolitain (CEPM), dirigé par Didier Daurat, il ouvre sa première liaison en service le 26 octobre entre Paris, Bordeaux, Toulouse, Pau.

1946

Arrêté du 4 novembre qui instaure le recrutement des facteurs par concours.

1962

Ouverture du secrétariat du Père Noël à Libourne. Plus d’un million de lettres reçues chaque année en provenance d’une centaine de pays.

 

REMONTER AU SOMMAIRE

XXIe SIÈCLE

RÉORIENTATIONS STRATÉGIQUES

 

2000

Le Groupe La Poste prend le contrôle de DPD, deuxième acteur européen dans la messagerie monocolis d'entreprise à entreprise.

2002

Fermeture de l’École nationale supérieure des PTT (ENSPTT) qui, depuis 1888, formait les administrateurs et hauts cadres dirigeants de la Poste.

2003

  • Ouverture à la concurrence pour les lettres supérieures à 100 grammes (deuxième directive postale adoptée en 2002).
  • Mise en place du plan stratégique « Performances et convergences » qui sert de feuille de route à La Poste jusqu’en 2007. Il y est question de créer une banque, de développer l’international (Geopost) et de maintenir l’accès aux services postaux sur le territoire « dans des conditions économiques sociales et politiques acceptables pour La Poste et les élus ».

2004 - 2009

Déploiement du programme Cap Qualité Courrier (CQC) prévoyant 3,4 milliards d’euros investis dans une chaine logistique du courrier rénovée, avec de nouvelles machines de tri dans des plates-formes réorganisées.

2005

  • Loi de mai sur la dérégulation postale ; création d´un établissement de crédit postal ; amendement Proriol sur la présence postale à moins de 5 km de chaque Français.
  • La Poste transforme ses anciennes directions territoriales immobilières en une filiale à 100 % du Groupe, Post Immo. Elle est en charge de la valorisation des ressources immobilières et foncières du Groupe.
  • Loi sur la dérégulation postale, pour faciliter l'ouverture du secteur à la concurrence. L'Autorité de Régulation des Télécoms (ART) se voit confier la régulation du secteur postal et est donc renommée Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP).

2006

  • La Poste ouvre La Banque Postale au 1er janvier et endosse enfin le statut d´une banque. Après avoir inventé la circulation de l´argent dématérialisé (le mandat en 1817), apporté l´épargne populaire dans les campagnes (la Caisse nationale d´Épargne en 1881), permis la démocratisation du chèque (le compte chèque postal en 1918) et concouru à l´essor de la monétique (la carte bleue postale en 1982-83), elle peut désormais proposer des crédits à ses clients, effectifs à partir de 2010.
  •  « Contre toute attente » est un nouveau programme lancé pour moderniser l'accueil dans les bureaux de poste et résorber les files d'attente. Guichets spécialisés dans une fonction, automates, agent d'accueil et d'orientation, la nouvelle disposition des îlots rend l'intérieur du bureau plus dynamique.
  • Ouverture à la concurrence pour les lettres supérieures à 50 grammes (Deuxième directive postale).
  • Un regroupement du SNTP (service national des Timbres-poste et de la Philatélie), du SPP (service philatélique de La Poste) et de l'ITVF (Imprimerie des timbres-poste et des Valeurs fiduciaires) donne naissance à Philaposte, filiale du Groupe La Poste sous l'égide de la Direction du Courrier.

2007

  • Filiale traitant du colis auprès des entreprises, DPD change son nom originel « Deutscher Paket Dients », qui évoque le socle allemand, par « Dynamic Parcel Distribution » qui témoigne dans l'insertion dans un groupe international et diversifié.
  • Le programme « communication audiovisuelle dynamique » (CAD) prévoit l'installation de télévisions dans 300 bureaux de poste, puis 2500 à terme. Elles diffusent des films et spots promotionnels fabriqués par La Poste concernant ses produits, mais aussi des images ou publicités de la part de partenaires.
  • La Poste et la SNCF s'associent pour Fret GV, filiale commune proposant aux entreprises de flux un service de transport ferroviaire à grande vitesse. Si le contexte du Grenelle de l'Environnement semble devoir influencer le report modal, l'initiative commune échoue et Fret GV est liquidée en 2015.

2008

  • Nouveau plan stratégique qui succède au précédent sous le nom de « Performance et confiance » dont le programme doit courir jusqu’en 2012. Il y est essentiellement question d’accroître les services, en nombre et en qualité, dans tous les secteurs d’activité : courrier/colis, banque et international.
  • Acteur et réalisateur, Dany Boon fait de La Poste le décor de son film Bienvenue chez les Ch’tis, premier au box-office dans l’histoire du cinéma français.
  • Fin de l’aérien pour le transport massif du courrier dans l’Hexagone.

2009

  • Suite au Grenelle de l’Environnement (2007) qui engage la France dans la lutte contre le réchauffement climatique et les économies d’énergie, programme de travail au sein duquel La Poste a joué un rôle majeur, l’entreprise signe un pacte automobile : elle s’engage à l’acquisition de 10 000 véhicules électriques, s’annonçant à terme comme l’opérateur majeur de la mobilité durable en Europe.
  • Créé en 1849, le timbre-poste prend le virage du digital, en devenant personnalisable et imprimable chez soi.

2010

La Poste devient une société anonyme à capitaux 100% publics en mars 2010.

2011

Lancement d’une filiale de téléphonie mobile, La Poste Mobile, en partenariat avec SFR.

2014

  • Nouveau plan stratégique « Horizon 2020 » qui prend acte de la disparition, à terme, du courrier. Le plan comprend cinq axes de développement, dans les secteurs suivants : la transition énergétique, la logistique urbaine, le commerce électronique, la connaissance des clients particuliers, la modernisation de l'action publique.
  • Création de la Branche numérique, dont la mission est d'accompagner la numérisation du groupe et de ses activités.

2015

Fin des TGV postaux.

2015-2019                                                                

Diversification des activités : services à la personne (veille des seniors, aide à domicile, portage de médicaments et de repas), logistique urbaine (concentration des flux en périphérie urbaine et livraison du dernier kilomètre en véhicule propre), rénovation énergétique, etc.

2021

Rapprochement entre le Groupe La Poste et la Caisse des Dépôts d’une part, et La Banque Postale et CNP Assurances d’autre part, afin de constituer un grand groupe financier public.

2022

Le Groupe La Poste est rebaptisé La Poste Groupe.

 

REMONTER AU SOMMAIRE


Les éléments de cette chronologie proviennent pour une large part du Comité pour l’histoire de La Poste, dont le site web fait référence dans le domaine.


 


Pour compléter vos recherches sur l’histoire postale, il y a également la Bibliothèque historique des postes et des télécommunications et bien sûr notre Centre de ressources.